Miguel Castro Origin 

Pour son premier album, le guitariste Miguel Castro d’origine chilienne et installé en France, s’interroge sur ses origines géographiques, culturelles et musicales. Il construit son album judicieusement intitulé « Origin » en explorant des empreintes jazzistiques qui l’ont fortement marquées (Pat Metheny & Michael Brecker, Henri Texier, Joshua Reman & The Bad Plus), mais aussi des références à la poésie chilienne (Vicente Huidobro et Pablo Neruda), ainsi que des réflexions philosophiques sur l’exil. Dans cet album, il est souvent question de parcours de vie et de quêtes de sens, toujours associés à une direction musicale précise. 

Miguel Castro a voulu mettre ses compositions et son jeu de guitare à l’intérieur d’un écrin sensuel et charnel, porté par la réalisation sonore de Tony Paeleman, pour un quartette avec saxophone ténor, contrebasse et batterie. Un groupe très cohérent, porteur d’une formidable identité sonore, où guitare et saxophone enrichissent à merveille le discours musical. Ils exposent souvent les thèmes ensemble à l’unisson, puis développent chacun de leur côté des improvisations inspirées, afin de mieux se retrouver ensemble pour un dialogue lyrique et expressif. Quels que soient les tempi, la contrebasse de Rémi Liffran et la batterie de Thibault Ragu dialoguent eux aussi avec beaucoup d’élégance et de retenue, créant constamment des rythmiques souples et élastiques qui suggèrent des pas de danse. 

Sur le premier morceau Esperar, la référence à Pat Metheny et Michael Brecker est surtout suggérée par la sonorité du jeu de guitare très fluide de Castro, mêlée au son expressif et inspiré du saxophone ténor de Jean-François Petitjean. La poésie chilienne ainsi qu’une réflexion philosophique sur le temps sont au cœur de Deja El Tiempo Volar, qui par son élégance formelle traduit à merveille l’envol et la légèreté. El Camino, morceau phare de l’album, évoque le parcours d’une vie à travers un chemin sinueux, plein d’énergie et de fureur. Un cheminement vital qui est aussi au centre de Caminando. L’exil est au coeur du tendre et nostalgique Là-Bas, une belle rêverie autour d’un pays lointain, inaccessible et idéalisé. L’album « Sand Woman » d’Henri Texier a inspiré à juste titre la très belle mélodie d’un morceau particulièrement magique intitulé Inspiration. La douce rêverie de Dialogue évoque une discussion passionnante sur les origines… Tandis que l’explicite Exil démarre dans l’allégresse d’une douce mélodie qui va progresser lentement vers un climax furieux porté par le saxophone. Enfin en 4’26, Le Minotaure résume le climat bouleversant du roman L’Odeur du Minotaure de Marion Richez où il est question du cheminement d’une vie et une interrogation sur le sens de l’existence. 

Cover Origin.jpg
!
Widget Didn’t Load
Check your internet and refresh this page.
If that doesn’t work, contact us.
TRIO_BALEINE00271HD.jpg

Trio Baleine

Voir une baleine c’est rencontre.
Une rencontre avec une sorte d’évidence.
On ne cherche pas à imposer, à diriger. On regarde et on laisse aller.
Il y a une forme de plénitude et de sérénité dans ce moment. Voilà l’évidence du trio baleine, une rencontre comme il y en a tant et pourtant.
Dès le départ une entente de musicien d’horizons divers. Une envie d’avancer, d’aller plus loin, plus profond dans le bleu de la musique.
Inspiré par le projet du musicien Jim Black « AlasNoAxis » la musique du trio baleine est un mélange de genre.
Les mélanges de l’acoustique, forme traditionnelle du trio sax guitare et batterie, accueillent les effets électriques et électroniques pour ne faire plus qu’un.
La baleine suit sa route, et nous montre le chemin. 

Teaser The arrival - It's a whale

Teaser The arrival - It's a whale

Lire la vidéo

Dehors-Dedans

Le collectif Pousse-Pousse Production a décidé d’initier sa prochaine création musicale, en mettant en valeur plusieurs compositeurs de son collectif de musicien.es de Jazz associés à une mise en scène novatrice.

 

Le poème de la première page sert d’inspiration commune aux compositeurs dans la construction d’un spectacle musical explorant le dialogue des polarités intérieure et extérieure intitulé Dehors/Dedans.

La force motrice du jazz a toujours été cette dualité entre le respect de la tradition et la nécessité de l’innovation. Cette dichotomie et son dilemme ne se retrouve pas seulement au niveau de la conception philosophique de cette musique mais tout autant au niveau de l’écriture et de l’improvisation. Elle se caractérise par des choix à faire par les musiciens, des choix entre jouer “IN”, en suivant les règles du jeu, ou jouer “OUT”, en se détachant des limites prédéterminées.

 

Au delà (en dehors!) du champ musical, ces notions de “IN” and “OUT”, traduites respectivement par “Dedans” et “Dehors” nous interrogent donc quotidiennement : confinement et déconfinement ; intérieur et extérieur ; ouverture et fermeture ; inclusion et exclusion ; appartenance et rejet ; tradition et innovation...

l’idée de ce projet est d’interroger cette dualité à travers l’art sonore et la musique.

 

La partie musicale du projet s'est élaborée lors de plusieurs résidences au cours de l'année 2021. La création a eu lien lors du festval Jazz à la Villette en Septembre 2021.

Une nouvelle résidence est prévue en Mai 2022 pour l'élaboration de la mise en scène.

9DE829B5-0F83-49FF-8866-83436B12FB39.JPG

Jad Salameh - Miguel Castro Standards Duo

Ce duo est né de la rencontre chaleureuse entre le pianiste Jad Salameh et le guitariste Miguel Castro, au sein du collectif « Pousse-pousse production » en 2020. Tous les deux se retrouvent porteurs de leurs projets respectifs et se découvrent en tant que compositeurs.

Leur passion pour le jazz les unit et les mène très rapidement à explorer ensemble l’incommensurable univers des standards. En ayant fait le choix d’un duo, Miguel Castro et Jad Salameh trouvent l’espace nécessaire pour développer une forte complicité musicale. À travers cette entente, ils créent des moments d’échanges ou les idées musicales se mêlent, se démêlent, se complètent et s’assemblent.

Ils sont influencés par les albums récemment sortis du guitariste « Lage Lund » avec le pianiste « Bryn Roberts », mais aussi avec le pianiste « Mar Magnusson ». D'autres disques plus anciens comme celui de « Bill Evans et Jim Hall ». Jad Salameh et Miguel Castro unissent leurs passions et expériences professionnelles du jazz avec ce nouveau projet en duo.

Photo, Miguel Castro Jad Salameh Standards Duo.jpg

Miguel Castro Standards Trio

Ce type de formation est traditionnel dans le jazz, de nombreux pianistes comme Duke Ellingtone, Bud Powell, Thélonious Monk, Ray Briant, Bill Evans, Red Garland, mais aussi des guitaristes comme, Jimmy Raney, Jim Hall, Tal Farlow y interprétés les standards de jazz. De nos jours et en constante évolution, des guitaristes comme Pat Metheny, Lage Lund, Gilad Hekselman, Kurt Rosenwinkel, Romain Pilon continuent à interpréter les standards de jazz avec cette formation dont Miguel Castro s’en influence.

Speak Low

I'll Be Seeing You

Along Came Betty

Pannonica

Reflections

These Foolish Things

A Night In Tunisia

Body And Soul

Stella By Starlight

Ba-lue Bolivar Ba-lues-are

East Of The Sun

Segment

I Should Care

Solar

Bloomdido

Cheryl

Sandu

Barbados

Blue Monk

Au Privave

All The Things You Are

Gone With The Wind

Yardbird Suite

Scrapple From The Apple

Long Ago And Far Away

Sometime Ago

Darn That Dream

My Ideal

Birk's Works

I Remember You

Monk's Dream

It Could Happen To You

So In Love

Ask Me Now

Isn't It Romantic

In a Sentimental Mood

Tune Up

Out Of Nowhere

On Green Dolphin Street

What Is This Thing Called Love

Get Out Of Town

Lazy Bird

Let's Cool One

Come Rain Or Come Shine

Stars Fell On Alabama

We See

Rhythm-a-ning

Things Ain't What They Used To Be

I Love You

How Deep Is The Ocean

Central Park West

Everything happens to me

You go to my head

Someday my prince will come

Miguel_CASTRO 50HD.jpg